Nash

 

Une des équipes des plus énigmatiques et frustrantes de la LNH dans l’esprit des poolers est les Blue Jackets de Columbus. Énigmatique car elle a une tonne de talent dans son système et vous ne pouvez pas prévoir comment les choses vont se développer pour eux. Frustrante à cause qu’ils prônent un système défensif, de même qu’un traitement discutable de leurs jeunes vedettes.

Nul ne sait si le traitement est adéquat. Mais d’un point de vue de pooler, c’est frustrant et énigmatique.
 

 


La plus grosse raison pour laquelle les poolers tempèrent leurs prédictions sur les jeunes de leur organisation est la situation Gilbert Brûlé. Nous avons ici un sixième choix total au repêchage, avec d’impressionnantes statistiques chez les juniors et tout aussi impressionnantes à ses débuts professionnels (quatre points en sept parties). Il a fait l’équipe à 19 ans, mais il a eu tellement eu peu de temps de jeu qu’il a seulement accumulé 19 points. L’année suivante, il a eu encore moins de temps de jeu et encore moins de points (neuf).

De l’autre côté, il y a Rick Nash. Il est une vedette de la LNH sous certains standards et une supervedette selon certains. Il est le cœur et l’âme de l’équipe de Columbus et après l’avoir vu au niveau international, vous ne pouvez que croire qu’il a une des rares habiletés d’atteindre les 95 points un jour.

Alors, pourquoi son sommet en carrière est-il de 69 points?

Vers la fin de la saison, Nash devrait avoir environ 77 points. Alors, après six saisons dans la LNH, il cherchera toujours sa première saison de 80 points. Aurait-il déjà atteint ce plateau avec les Kings? Les Coyotes? Les Sénateurs? Vous pourriez nommer les 29 autres équipes de la LNH et vous demander combien plus (ou moins) de points pourrait-il accumuler en une saison.

Les poolers ont espoir, mais ils ne sont pas à 100% certains des jeunes vedettes des Blue Jackets. Nikita Filatov, Derrick Brassard et Jakub Voracek sont les trois gros espoirs. Les trois ont le potentiel de flirter avec les 90 points. Filatov pourrait même atteindre les 100 points. Mais avec cette équipe? Dans les cinq prochaines années?

La bonne nouvelle pour les propriétaires de Voracek est qu’il a presque le double des points de Brûlé à 19 ans et ce même s’il n’obtient seulement que 12 :39 de moyenne de temps de jeu par partie, la moyenne augmente vers les 14 minutes plus la saison avance. La bonne nouvelle pour les propriétaires de Filatov est que l’équipe le développe lentement. S’ils avaient fait ceci avec Brûlé, il serait peut-être un joueur de 65 points aujourd’hui.

Tout ce que nous pouvons dire avec certitude est que les choses sont prometteuses, surtout avec la façon qu’Antoine Vermette joue depuis son arrivée avec l’équipe, de même que le potentiel de Kristian Huselius avec n’importe quelle équipe (Calgary ou Columbus), ils ont deux solides lignes d’attaques et le focus n’est pas spécialement sur lui. Potentiellement, Vermette, Nash, Huselius, Brassard, Filatov et Voracek pourraient mener une attaque respectable, avec R.J. Umberger comme suppléant Intéressant. Par contre, tempérez vos prédictions un peu – surtout au niveau de l’éclosion…

Pendant ce temps…

Le trio de Mikhail Grabovski, Alexei Ponikarovsky et Nikolai Kulemin est en feu dernièrement, combinant 21 points à leurs quatre dernières parties. Les trois viennent de la Biélorussie (mais né en Allemagne), l’Ukraine et la Russie respectivement, et le trio pourrait potentiellement rester ensemble (du moins, dans la mesure où les trios demeurent ensemble dans la LNH aujourd’hui) cette année et la prochaine. D’une manière ou l’autre, les trois vont accumuler de meilleures statistiques l’an prochain…
    
Paul Stastny, de l’Avalanche, connait une période creuse. Après avoir fait un impact majeur en tant que recrue, il a vraiment trébuché. Avant son appendicectomie en janvier 2008, Stastny avait 127 points en 128 parties en carrière. Depuis, il a 61 points en 74 parties de saison régulière et de séries et il a manqué au temps à cause d’une blessure au genou, une blessure au pied et un bras cassé. Il va rebondir, mais nous devons nous demander de quelle façon, à cause de l’offensive quasi inexistante autour de lui au Colorado.

Write comment
Comments (0)add comment
You must be logged in to post a comment. Please register if you do not have an account yet.

busy