pronger

 

La semaine dernière, nous avons regardé les meilleurs candidats à être échangé dans l’Est et l’impact dans vos pools. Cette semaine, regardons la Conférence de L’Ouest – là où les équipes de la position cinq à 15 sont plus proches d’une façon encore jamais vue.

Dans les pools de hockey, un joueur qui change d’équipe est souvent une bonne nouvelle pour son propriétaire dans les pools. Un nouveau départ ou une occasion de jouer avec un coéquipier étoile – ou les deux – est souvent un excellent remède pour un joueur en pleine léthargie.

 



Voici les joueurs les plus intéressants de l’Ouest qui pourraient bouger le 4 mars, et ce à quoi s’attendre d’eux si ça arrive…

Niklas Backstrom, Minnesota
–Malgré d’impressionnantes statistiques, le jeune cerbère Josh Harding a un dossier de 2-7-1. Le dossier ne dicte pas toute l’histoire, et le Wild croit que le jeune a les compétences pour obtenir des départs d’ici la fin du calendrier. Backstrom sera un agent libre cet été, alors l’équipe pourrait le bouger pour améliorer leur futur, tout en espérant que Harding va garder l’équipe compétitive. Mais, il s’agit d’une industrie de plusieurs millions de dollars et peu d’équipes vont prendre une chance avec un revenu supplémentaire pour les éliminatoires. Avec une autre équipe, Backstrom jouerait dans un système moins encadré, alors ses statistiques vont en souffrir. Chances d’être échangé : 25%.

Marc-André Bergeron, Minnesota
– Un autre candidat chez le Wild susceptible d’être échangé, Bergeron pourrait quitter que l’équipe soit en mode achat ou vente – simplement à cause des chiffres. Kurtis Foster est de retour et l’équipe a déjà de l’offensive à la ligne bleue avec Brent Burns et Marek Zidlicky. La valeur de Bergeron va augmenter ou baisser selon l’équipe avec laquelle il va se retrouver. Vous avez vu son rôle avec Anaheim l’an dernier, et ce n’était pas génial. Mais, avec une équipe comme Buffalo, qui cherche un quart-arrière de son talent. Chances d’être échangé: 60%

Les espoirs des Blackhawks de Chicago – Cette équipe a une tonne d’excellents espoirs dans leurs rangs et ils ont déjà une jeune et talentueuse équipe de la LNH. Ils ne semblent pas vouloir accommoder les demandes d’échanges de Petri Kontiola – encore- mais quelqu’un va quitter pour acquérir un joueur en location. Jack Skille est un candidat pour bouger. Ils ont trois jeunes gardiens prometteurs dans leur club-école – Corey Crawford, Antti Niemi et Josh Unice. Les chances qu’un d’eux soit échangé : 95%.

Erik Cole, Edmonton – Son contrat se termine  sous peu et beaucoup d’équipes auraient besoin d’un joueur hargneux de deuxième trio. Ne mentionnez pas son expérience en séries ou sa Coupe Stanley parce que – réellement – il a joué deux parties. Mais bon, il rapporterait un retour intéressant aux Oilers et s’ils l’échangent, ils ne se sortent pas tout à fait des séries. Avec une équipe profonde et talentueuse, sa valeur va baisser alors qu’il pivotera le troisième trio. Avec une équipe qui se bat pour les séries, il pourrait faire un bond s’il aboutit sur le premier trio. Chances d’être échangé : 50%.

Marian Gaborik, Minnesota – Son contrat est échu et il n’est pas à l’aise dans le système du Wild. Le Wild l’échangerait volontiers pour amener de la profondeur dans leur équipe-école. Lorsqu’il est en santé, il est un des grands de la LNH et il ferait peur avec une équipe qui a un système plus libéral. Mots-clé – « Lorsqu’il est en santé ». Chances d’être échangé : 80%.

Olli Jokinen, Phoenix – Traditionnellement, lorsque les équipes “vendent” à la date limite, ils bougent des vétérans onéreux et obtiennent des espoirs et des jeunes joueurs de la LNH. Alors, qu’arrive-t-il lorsqu’une équipe a déjà une abondance des deux? Pour cette raison, vous pourriez voir Jokinen ou Jovanovski rester à Phoenix. Si Jokinen part, il ne pourra pas faire pire. Un changement de décor serait amplement bienvenu. Chances d’être échangé : 30%.

Nikolai Khabibulin, Chicago
– Les Blackhawks ont deux gardiens No.1 et trois bons espoirs dans leurs rangs. Au lieu d’investir autant d’argent dans leurs gardiens, la logique serait d’échanger Khabibulin. N’en soyez pas trop certains par contre – une telle assurance est très rare. S’il bouge, par contre, il pourrait aider ses propriétaires dans les pools alors qu’il jouera la majorité des parties au lieu de partager son temps. Chances d’être échangé : 40%.

Jordan Leopold, Colorado
– L’Avalanche s’estompe rapidement, Leopold est finalement en santé et son contrat est échu cette année. Ajoutez le fait qu’il y a peu de défenseurs offensifs sur le marché, et les chances qu’il soit échangé sont bonnes. Leopold va s’épanouir en tant que deuxième défenseur sur le jeu de puissance avec un défenseur d’élite. S’il a un gars comme Bryan McCabe sur l’autre pointe, ce genre de situation lui donnerait une bonne valeur dans les pools. Chances d’être échangé : 65%.

Scott Niedermayer, Anaheim
– Les Ducks sont dans une bataille de basse-cour et s’ils perdent la bataille, ils vont échanger un ou deux de leurs gros cannons à l’arrière. Par contre, les rumeurs le renvoyant au New Jersey ne dérougissent pas. Les Devils sont une équipe différente depuis qu’il a quitté, alors sa valeur dans les pools va demeurer la même s’il aboutit là. Chances d’être échangé : 45%.

Chris Pronger, Anaheim – Il a une autre année à son contrat, mais si le retour est bon, les Ducks pourraient le bouger. L’arrivée de Ryan Whitney rend le scénario un peu plausible. Idem à Niedermayer, Pronger sur une autre équipe aurait la même valeur. Seulement un de Pronger ou Niedermayer sera échangé, et encore. Chances d’être échangé : 40%.

Ryan Smyth, Colorado – Les équipes aiment son leadership et sa touche de marqueur, mais il est signé à long terme alors l’Avalanche attendra la bonne offre. Sur une équipe faible, sa valeur augmente. Avec une bonne équipe elle baisse. Il était un joueur d’un point par partie sans Paul Stastny dans l’alignement, et à peine un joueur de 50 points lorsqu’il jouait. Chances d’être échangé : 50%.

Steve Sullivan, Nashville
– Son contrat vient à échéance et il commence à retrouver la forme. Son dos tient le coup jusqu’à maintenant. Les Preds ont besoin d’une place en séries, alors ils ne vont probablement pas vendre. Mais s’ils le font, il est un bon candidat à bouger. Avec une bonne équipe, il sera enterré, mais avec une équipe similaire à Nashville, il sera tout aussi bon et possiblement meilleur dans un système plus libre. Chances d’être échangé : 15%

Keith Tkachuk, St. Louis
– Les Blues ont déjà fait le coup et ils vont le refaire. Nous allons peut-être même voir Tkachuk retourner à St. Louis cet été. Un échange va probablement faire baisser sa valeur, parce que sa situation à St. Louis lui est positive. Chances d’être échangé : 80%.

DobberHockey aura l’impact de chaque transaction quelques minutes après son annonce le 4 mars. C’est un « must » pour les poolers qui ont eux aussi à se soucier de leur propre date limite des échanges.

Write comment
Comments (0)add comment
You must be logged in to post a comment. Please register if you do not have an account yet.

busy