a. radulov

 

Certains d’entre vous sont restés les mains vides alors que votre joueur a quitté la communauté de la LNH et a signé un gros contrat dans la nouvelle ligue Russe, la KHL. Voici quelque chose qui doit être proposé au commissaire de votre ligue.

 



Le plus gros nom à partir est Jaromir Jagr. Il vient de connaître une saison de 71 points, mais il a le potentiel pour tellement plus. Alors, la signature de la lettre d’intention avec Omsk de la KHL assure à 95 pourcent que son propriétaire dans votre pool perdra un joueur de 75-80 points pour rien.

L’autre gros nom est Alexander Radulov, de Nashville. Il est toujours sous contrat dans la LNH, mais il est confiant que son nouveau contrat dans la KHL tiendra et qu’il sera en Russie l’an prochain. La ligue s’est opposée à ceci – et gagnera probablement, mais il est certain que cette situation a ouvert bien des yeux et que la KHL sera à prendre au sérieux.

On dirait que cette situation sera omniprésente et qu’elle donnera à la LNH une compétition du type de la World Hockey Association (WHA). Du moins, pour quelques années. Alors, que pouvez-vous faire si vous êtes dans un pool à vie? Tout joueur de la LNH pourrait quitter pour la KHL une fois que son contrat viendra à échéance et beaucoup trop de contrats viendront à échéance pour que vous puissiez échanger tous vos joueurs dans votre ligue. D’accord, la plupart des joueurs qui vont partir sont Européens, mais vous n’aurez pas une foi aveugle en vos joueurs Nord-Américains non plus.

Dirigez votre équipe dans vos pools comme d’habitude – par contre, demeurez loin des joueurs Russes un certain temps si vous le pouvez – mais faites une proposition au commissaire de votre ligue. Selon les règlements de votre ligue, structurez-la comme ceci :

1. Si un joueur qui a eu une saison de 76 points et plus signe pour jouer dans la KHL, le propriétaire obtient un choix de repêchage compensatoire après la première ronde similaire aux équipes de la LNH lorsqu’elles ne peuvent signer un joueur repêché dans les deux ans suivants. Ceci dans l’ordre de la plus importante perte de points si quelques concessions perdent des joueurs de ce calibre.

2. Si un joueur qui a eu une saison entre 61 et 75 points signe pour jouer dans la KHL, vous recevez un choix de repêchage compensatoire après la deuxième ronde.

3. Si un joueur qui a eu une saison entre 41 et 60 points signe pour jouer dans la KHL, vous recevez un choix de repêchage compensatoire après la troisième ronde.

4. Tout joueur qui produit en deçà de 41 points ne verra pas son propriétaire recevoir une compensation, le joueur ne contribuait pas de toute façon.

Quelques stipulations:

S1) Naturellement, les ligues qui ont des positions obligatoires devront établir davantage les termes pour les défenseurs et les gardiens.

S2) Cette règle ne devrait pas être mise en force cet été. Il n’est pas juste d’établir une telle règle et de l’implanter l’été même. Mettez-la en place pour l’an prochain.

Ceci offrira aux propriétaires de votre ligue une certaine sécurité. D’accord, il y a seulement quelques joueurs de la LNH cette année, mais si l’an prochain ce nombre passe à 20? Qu’adviendra-t-il, si de ces 20 joueurs, cinq appartiennent à la même équipe, trois à une autre et 12 des 13 autres équipes perdent seulement un joueur…mais une équipe n’en perd pas du tout? Soudainement, votre ligue est très impactée (une équipe perd cinq joueurs et une autre zéro).

Un 16ème choix au total ne compense pas la perte d’un joueur de 80 points, mais ça aide. Cette situation ne disparaîtra pas de sitôt, alors il serait prudent d’y préparer votre ligue et vos équipes immédiatement.

Write comment
Comments (0)add comment
You must be logged in to post a comment. Please register if you do not have an account yet.

busy