lucic

 

Voici certains gars dans la Conférence de l’Est qui méritent un coup d’oeil pour votre prochain repêchage de pool de séries.

 



Boston

Évidents: Marc Savard, David Krejci, Phil Kessel, Tim Thomas, Dennis Wideman, Zdeno Chara, Michael Ryder.
Pas si évidents: Krejci a seulement 13 points à ses 26 dernières parties… Après seulement deux points à ses six premières parties dans l’uniforme de Boston, Recchi en a six à ses quatre dernières…
Joueurs Cendrillon: Chuck Kobasew a huit points à ses 10 dernières parties. Lorsqu’il est en santé, il a démontré qu’il pouvait être prolifique cette année; Milan Lucic a tous les outils pour devenir un guerrier en séries et une légende. Si les Bruins jouent 15 parties en séries, Lucic pourrait amasser de 10 à 12 points.


Caroline

Évidents: Ray Whitney, Eric Staal, Tuomo Ruutu, Rod Brind’Amour, Cam Ward, Sergei Samsonov.
Pas si évidents: Samsonov a 44 points à ses 58 dernières parties, un rythme de 62 points… Brind’Amour a retrouvé son tonic anti-vieillissant à la date limite des échanges. Il a 16 points à ses 12 dernières parties…
Joueurs Cendrillon: Matt Cullen a eu 26 points en 25 parties avant sa blessure au bas du corps. Il sera en forme pour les séries et pourrait retrouver sa touche; Joe Corvo a 10 points à ses 11 dernières parties. Sa production coïncide avec l’équipe qui a retrouvé sa touche offensive. Alors, qui est arrivé en premier, l’œuf ou la poule? Bien – si les deux produisent, alors soyez sans crainte de choisir l’œuf; Erik Cole est un joueur cendrillon seulement dans le sens qu’il a 37 points cette année. Ne le surestimez pas, toutefois. Même avec les Hurricanes, il n’est pas le joueur d’un point par partie qu’il laissait paraître avant toutes ses blessures. En 15 parties, il vous donnera 10 points, sans plus.

Floride

Évidents: Stephen Weiss, David Booth, Cory Stillman, Nathan Horton, Jay Bouwmeester et Tomas Vokoun.
Pas si évidents: Weiss a 38 points à ses 43 dernières parties… Booth a des séquences de 16 en 11 et 11 en six. Ceci veut dire que les autres 49 parties il a seulement 24 points. Ceci illustre le mot « séquentiel ». Il sera soit chaud ou très froid dans les séries – soyez prudents… Après 65 points en 45 parties l’an dernier chez les juniors, Michal Frolik a eu seulement six points en neuf parties en séries – et il était moins-4.
Joueurs Cendrillon: Le gardien Craig Anderson a débuté et gagné les deux dernières parties. Si les Panthers se qualifient pour les séries grâce à lui il aura les départs en séries une fois rendus. Gregory Campbell sera probablement utilisé pour désarmer les gros cannons des autres équipes, et il est un excellent candidat pour être le Sami Pahlsson de 2009 et obtenir huit points en 15 parties.

Montréal

Évidents: Andrei Markov, Alexei Kovalev, Saku Koivu, Andrei Kostitsyn, Alex Tanguay.
Pas si évidents: Depuis la controverse mineure des Kostitsyn qui était partout dans les journaux de Montréal, Sergei a perdu son poste avec le club (et il n’a pas de points depuis son rappel) et Andrei a seulement 2 points en 14 parties. Restez loin d’eux… Vous pouvez vous leurrer à penser que Jaroslav Halak est un meilleur gardien que Carey Price, ou qu’il mérite le poste de partant. Peu importe, nonobstant la vérité de ces énoncés, les Canadiens vont faire jouer Price le plus qu’ils peuvent… Le retour le Robert Lang va faire mal à Tomas Plekanec, qui avait des statistiques horribles lorsque Lang  jouait, et des chiffres excellents lorsqu’il s’est blessé. Alors surveillez la situation.
Joueurs Cendrillon: Lang ne reviendra pas avant la deuxième ronde, peut-être jouera-t-il quelques parties en première ronde. Peu importe, il menait l’équipe pour les points avant sa blessure au talon d’Achille. Depuis qu’il est de retour avec l’équipe, Mathieu Schneider a 13 points en 18 parties.


New Jersey

Évidents: Zach Parise, Patrik Elias, Jamie Langenbrunner, Travis Zajac, Brian Gionta et Martin Brodeur.
Pas si évidents: Brendan Shanahan a seulement huit points à ses 22 dernières parties. Malgré sa feuille de route, restez loin de lui… L’équipe roule à deux trios, alors à moins d’une blessure dans le top-six, vous ne verrez pas de points de Shanahan, John Madden, Bobby Holik ou Brian Rolston.
Joueurs Cendrillon: Le défenseur Paul Martin a 14 points à ses 17 dernières parties et il est l’homme de la situation des Devils pour diriger le jeu de puissance.


NY Rangers

Évidents: Nikolai Zherdev, Nik Antropov, Scott Gomez, Chris Drury, Michal Rozsival, Henrik Lundqvist.
Pas si évidents: Drury a 10 points en 12 parties depuis qu’Antropov a joint l’équipe… Marcus Naslund a seulement quatre points dans ces 12 parties. Un autre gros nom que vous devriez éviter…Rozsival avait seulement un point en 11 parties avant sa blessure au bas du corps…
Joueurs Cendrillon: Ryan Callahan est en feu et il joue avec hargne et l’éclat nécessaire pour les séries. Il a 10 points en 11 parties, Sean Avery joue bien depuis son retour à New York, il a neuf points en 12 parties.

Philadelphie

Évidents: Jeff Carter, Mike Richards, Simon Gagne, Scott Hartnell, Daniel Briere, Kimmo Timonen.
Pas si évidents: Cinq fois cette année, Joffrey Lupul a eu des séquences d’au moins trois parties sans point… Mike Knuble a seulement huit points à ses 17 dernières parties.
Joueurs Cendrillon: Martin Biron a débuté 10 des 11 dernières parties et il en a gagné sept. Il se réchauffe chaque saison au bon moment; Claude Giroux sera un compteur prolifique dans la LNH et il obtient beaucoup de temps de jeu en ce moment. Il est possible qu’il obtienne autant de points que Hartnell.

Pittsburgh

Évidents: Chris Kunitz, Bill Guerin, Petr Sykora, Marc-André Fleury, Sergei Gonchar. Oh, et deux gars nommés Sid et Evgeni.
Pas si évidents: Miroslav Satan a sept points en six parties dans la AHL. Le plafond salarial va le garder hors de l’équipe pendant le reste de l’année. Ce ne sera pas un problème pour les séries… Depuis la date limite des échanges, Sykora a seulement un point en huit parties. Vous voyez l’impact de Kunitz et Guerin.
Joueurs Cendrillon: Kris Letang a huit points en 11 parties. Le départ de Ryan Whitney a aidé sa production; Jordan Staal joue souvent 20 minutes par partie et il joue lorsque ça compte.


Washington

Évidents: Tout le monde nommé Alex. Aussi Nicklas Backstrom, Mike Green, Brooks Laich, Viktor Kozlov, Jose Theodore.
Pas si évidents: Tomas Fleischmann et Eric Fehr ont prouvé qu’ils pouvaient produire, mais les deux sont dans une léthargie horrible et ils n’en valent pas la peine à moins qu’une blessure ne subvienne dans l’alignement… Michael Nylander n’est plus le même joueur. Restez-en loin… Laich a neuf points à ses 10 dernières parties. Il était en feu dans le dernier droit aussi, et il a poursuivi dans les séries.
Joueurs Cendrillon: Sergei Fedorov produit toujours en séquence, et à l’occasion, l’entraîneur le fait jouer sur un trio avec Alex Ovechkin. Si vous croyez que les Caps vont faire un bout de chemin, il est un choix respectable dans les dernières rondes. Fleischmann a un point en 17 parties dans sa léthargie. Pour un peu de positif, avant ceci, il avait 31 points en 50 parties, alors le potentiel est là.

 


Write comment
Comments (0)add comment
You must be logged in to post a comment. Please register if you do not have an account yet.

busy