kessel

 

C’est un peu plus compliqué que ceci, mais une vue d’ensemble d’une équipe de hockey qui a du succès nous démontre de bonnes performances de ses gardiens de buts, un défenseur étoile par quatre joueurs d’attaque étoile et une bonne deuxième vague d’attaque. En entrant dans la saison 2008-09, les Bruins avaient Zdeno Chara comme défenseur, Marc Savard comme attaquant-étoile et ils espéraient que Patrice Bergeron allait récupérer de sa commotion afin d’être le deuxième marqueur de l’équipe. Les Bruins espéraient aussi que le duo Tim Thomas et Manny Fernandez allaient les garder dans assez de parties pour qu’ils fassent les séries.

 



Deux de leurs jeunes deviennent des sensations tellement vite que les Bruins ne s’y attendaient pas, mais ils en sont certainement ravis. Ainsi que leurs propriétaires dans les pools.

David Krejci était supposé être leur centre de  « troisième trio » derrière Savard et Bergeron. Phil Kessel était un jeune joueur prometteur sans rôle défini. Ceci était en septembre. Aujourd’hui, ces deux jeunes, ainsi que Milan Lucic sont les Bruins de Boston.

En fait, Savard – un joueur de cinq millions de dollars qui a dépassé deux fois le cap des 95 points – a seulement sept points dans ses 10 dernières parties alors que le soi-disant centre de troisième trio en a 16 dans cette séquence. En reculant un peu plus, Krejci a 20 points à ses 12 dernières parties. Du temps de jeu? Il n’en a pas besoin. Quatre fois cette saison, Krejci a joué moins de 15 minutes dans une partie. Il a eu six points dans ces quatre parties.

Le joueur de 22 ans était excellent pour Gatineau dans la LHJMQ, il était excellent pour Providence dans la AHL et maintenant il est excellent pour Boston dans la LNH. Je ne me souviens pas d’un autre joueur dans la ligue pour lequel j’ai haussé le potentiel aussi souvent – comme recrue, j’avais mis le plafond de Krejci à 65 points, à la fin de 2006-07, je l’avais augmenté à 70. Après la manière dont il a terminé la saison 2007-08 (neuf points en sept parties, avec cinq en sept parties en séries), j’ai augmenté son potentiel à 75 points.

Incluant les séries, Krejci a 43 points à ses 44 dernières parties. C’est plus qu’une moitié de saison, alors rendons-lui son dû – ce gars peut atteindre 90 points. Je dirais que 80 à 85 est plus réaliste comme sommet en carrière pour lui, mais  90 est possible.

Avec Phil Kessel, les attentes étaient plus élevées. À certains moments de 2005 et 2006, il était considéré comme meilleur espoir de sa cuvée de repêchage. Il a été choisi au cinquième rang, et il n’a pas dégringolé tant que cela. Il a fait l’équipe à 18 ans, mais ses 29 points ont déçu les poolers qui croyaient qu’il aurait un impact immédiat. À sa deuxième saison, il a amassé 37 points, et ses propriétaires dans les pools étaient toujours mécontents – dans plusieurs cas il a été échangé ou soumis au ballotage à travers l’Amérique du Nord.

Cette saison, les poolers ne savaient même pas quelle position il jouait. Centre? Aile gauche? Aile droite? Qui sera sur le premier trio? Le troisième trio?

Les gens patients gagnent dans les pools à vie et les poolers expérimentés savent que ces joueurs ont besoin de quelques saisons – entre trois et cinq – pour accumuler de la force et de l’expérience. Ceci est la troisième saison de Kessel et il a 31 points en 30 parties jouant à l’aile droite avec Savard et Lucic.

Kessel et Krejci seront de gros noms dans les pools de hockey et ça commence immédiatement…

Pendant ce temps…

Si vous cherchez un ailier qui n’est pas sur les radars qui peut vous donner deux points aux trois parties, vous devriez prendre une chance avec Joakim Lindstrom. Les Coyotes l’ont réclamé d’Anaheim il y a quelques semaines dans une transaction qui n’a pas fait de bruit, mais le joueur de 25 ans a beaucoup de talent. Il n’a plus rien à prouver dans la AHL et il n’a pas eu de vraie chance dans la LNH. On lui reproche sa taille, mais jusqu’à maintenant, à Phoenix, il cadre bien avec Mikkel Boedker. Lindstrom a trois points en trois parties jusqu’à maintenant…

B.J. Crombeen a une excellente saison jusqu’à maintenant. Premièrement, il a fait l’équipe des Stars au camp d’entraînement et ensuite, lorsque l’équipe a essayé de le retourner en douce dans la AHL à travers le ballotage, il a été réclamé par St. Louis. Il a huit points en 13 parties pour les Blues, et sept dans ses cinq dernières. Il a aussi 26 minutes de pénalité. Il n’a rien dans son historique qui suggère qu’il aura un jour plus de 40 points dans une saison, mais il a la feuille de route pour obtenir 150 minutes de pénalité. Les gens qui possèdent Sean Avery (qui sera surement à l’écart de la LNH pour cette saison) pourraient sauver la face en ajoutant Crombeen à leur formation. Quarante points et 150 MDP est tout près des 45 et 250 qu’Avery leur aurait donné.


Write comment
Comments (0)add comment
You must be logged in to post a comment. Please register if you do not have an account yet.

busy