berglund

 

Après un départ brouillon, la recrue Patrick Berglund a grimpé au classement des recrues et est devenu un candidat légitime au Trophée Calder.

 



Quand St. Louis l’a repêché au 25ème rang en 2006, il était dans l’ombre du tout premier choix au total, alors que l’équipe a sélectionné Erik Johnson. Les experts s’entendaient pour dire que Berglund était un des 15 meilleurs éléments offensifs du repêchage et qu’il avait le potentiel d’être reconnu comme un des trois meilleurs.

Venant d’une cuvée nantie qui comprenait Jonathan Toews, Jordan Staal, Nicklas Backstrom, Kyle Okposo, Peter Mueller, Phil Kessel et Bryan Little, Berglund commence à se faire remarquer. Son attitude est exceptionnelle – le Suédois est venu en Amérique du Nord cet été et il a travaillé sur son point faible – la force physique.

Après seulement trois points dans ses huit premières parties, les Blues avaient besoin qu’il monte son jeu d’un cran. Des blessures à Paul Kariya et à T.J. Oshie, aussi joueur recrue, ont permis au joueur de 20 ans de saisir le poste de premier joueur de centre. Et il a répondu.

Avec le temps de jeu et les responsabilités additionnelles, Berglund a amassé 13 points en 12 parties avec un différentiel de plus-8. Il occupe maintenant le quatrième rang chez les pointeurs recrues avec 16 points et il joue mieux que les trois gars en avant de lui. Avec Oshie de retour dans la formation, le temps de jeu de Berglund n’a pas diminué et il ne changera surement pas lorsque Kariya reviendra. Il a toujours rappelé aux analystes un autre joueur Suédois grand et élancé, mais son jeu des derniers jours rappelle vraiment des images de Mats Sundin.

Toutes les recrues ont des périodes creuses et Berglund ne fera pas exception, alors ne soyez pas surpris s’il gagne le titre de meilleure recrue avec plus de 70 points…

Pendant ce temps…


Après avoir débuté la saison avec neuf points en sept parties, Ryan Kesler, de Vancouver, en a seulement accumulé quatre dans ses 20 dernières…

Ma théorie de “galerie de presse” s’est de nouveau révélée vraie, cette fois pour Dustin Penner des Oilers. Le joueur de 26 ans a été laissé de côté pour deux parties à la mi-novembre, et a depuis amassé neuf ponts en huit parties. Il a aussi un différentiel de plus-4 durant cette période avec 12 minutes de pénalité, ce qui le rend utile dans plusieurs catégories dans les pools. Dans deux de ses quatre derniers matches, il a franchi la barre des 21 minutes de jeu et demie…

En quatre parties dans la LNH, l’ailier-recrue Matt D’Agostini a quatre points. Le joueur de 22 ans a 25 points en 20 parties dans la AHL, et à ce rythme, il n’y retournera peut-être jamais…

L’ailier Curtis Glencross, de Calgary, a des points dans huit de ses 10 dernières parties et 12 points au total dans cette séquence. Un joueur cendrillon pour atteindre 60 points, ce jeune de 25 ans est clairement un des favoris de Mike Keenan…


Write comment
Comments (0)add comment
You must be logged in to post a comment. Please register if you do not have an account yet.

busy